Le Songe de Mélété

Chant, danse et théâtre de l’époque baroque et du siècle des Lumières

Le projet :

« Le Songe de Mélété » regroupe des artistes aux parcours diversifiés, unis par une même volonté de créer des spectacles vivants, centrés sur les arts de la scène tels qu’ils florissaient aux XVIIe et XVIIIe siècle : chant, danse, musique instrumentale, théâtre… Avec une liberté expérimentale où l’esprit de jeu se conjugue à l’exigence de la recherche, ils désirent partager la joie que leur donnent des oeuvres d’hier, dont la sensibilité parle à toute personne d’aujourd’hui pour peu que l’on aille cueillir leur secret d’exécution directement dans le monde qui leur a donné naissance. C’est une invitation au voyage, à un décentrement qui nous ramène en fait à nous-mêmes, à nos racines.
Mélété est la muse à la fois de la Méditation et de la Pratique – loin d’être associée à un art en particulier, elle les embrasse tous. De l’équilibre entre ces deux pôles de la vie créatrice peut naître le plus beau des songes : accessible à tous les publics, mais sans concession sur la qualité ; visant le moment rare et beau, plutôt que la séduction décorative ; retrouvant le secret de parler juste – avec les instruments, la voix, le corps – sans compromis avec le «prêt-à-consommer» culturel.

Le programme :

Pour son premier spectacle, « Le Songe de Mélété » se place sous l’aura du foyer de création le plus libre, le plus riche et le plus audacieux du XVIIe siècle : Venise et ses mille lieux dédiés à la musique « profane », théâtres d’opéra (les premiers à entrée payante), salles de bal des palazzi, casini ou ridotti, académies... Pour guides, deux figures d’exception : Pier Francesco Cavalli (1602-1676), le plus grand compositeur d’opéra vénitien du XVIIe siècle, dont La Calisto (1651) déploie de vertigineux labyrinthes de métamorphoses et de travestissements, et Barbara Strozzi (1619-1677), chanteuse et compositrice formée auprès de Cavalli, d’une sensibilité exacerbée, aussi talentueuse qu’originale, reconnue et célébrée en son temps (loin des clichés de la « courtisane », de l’artiste maudite ou du génie féminin étouffé). Tous deux incarnent la liberté de pensée, de moeurs et de création artistique qui prévalait alors à Venise. Outre le chant, triomphent la danse, avec les Baletti de Biagio Marini (1594-1663), et le violon, avec les extraordinaires Sonate « en style moderne » de Dario Castello (1590-1658).

Les artistes :

Isabelle GORSSE, soprano

Jean-Marie BELMONT, danseur et chorégraphe

Anouk MIALARET, danseuse et chorégraphe

Alice ROQUEFORT, violon

Emmanuelle CÔTE, violon et viole de gambe

Sylvain CORNIC, clavecin

Le songe de mélété JPG

N'hésitez pas à nous contacter pour tous renseignements ou devis :

   Sylvain CORNIC :
 

     06 34 72 14 12

Alice ROQUEFORT :                                             

  06 29 46 15 14                                        

Téléchargez notre dossier de présentation pour mieux nous connaître :

Suivez-nous

  • Facebook Social Icône
  • Youtube

Contact Chalula Compagnie : 06 78 02 49 31

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now